Bérénice, Eugénie, n’enterrez pas le féminisme, il est plus utile que jamais !

acbd61059080b5651938ecc2c0e91391Le FigaroVox a publié le 8 mars 2016, un entretien entre Eugénie Bastié, journaliste, et Bérénice Levet, auteure d’un essai « La théorie du genre » préfacé par Michel Onfray.

Que le FigaroVox se livre au « féminisme bashing », un 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, soit.

Mais, nous avons remarqué avec inquiétude, que des personnalités de gauche appréciaient et relayaient cet entretien sur les réseaux sociaux. Un peu comme si l’idée que les luttes féministes n’avaient plus lieu d’être, les rassurait.

D’autant que cet article fait la part belle aux thèses les plus rétrogrades sur le rôle des femmes dans la famille, thèses notamment portées par les tenants de la Manif pour Tous et les intégristes de toute religion.

Aussi nous souhaitons rappeler :

  • La domination masculine sévit toujours et ne se rencontre pas « exclusivement dans les  territoires perdus de la République » : sur tout le territoire national on constate inégalités salariales, limitations de la contraception et de l’IVG, violences conjugales, violences sexuelles, prostitution et meurtres. Dans les « territoires perdus de la République » on dénombre plus de relégation et enfermement des femmes, interdictions de contraception et IVG, mariages forcés, excisions…
  • De nombreuses féministes ont dénoncé les agressions sexuelles de masse à Cologne. Elles ont analysé ces agressions comme une forme de terrorisme sexuel, lié au salafisme, dans un contexte où les islamistes appellent à exclure les femmes de l’espace public.

Nos pensées vont aux  femmes et aux féministes qui se battent dans les territoires dominés par les intégrismes religieux, là où elles en paient le prix fort.

Nous affirmons que le féminisme, qui a pour horizon l’émancipation des femmes, est un combat d’actualité, en France, en Europe et partout dans le monde, n’en déplaise au FigaroVox et à toutes celles et ceux qui voudraient un peu trop vite, faire du féminisme universel et laïc, un combat d’arrière-garde.

 

 

Publicités

4 réflexions sur « Bérénice, Eugénie, n’enterrez pas le féminisme, il est plus utile que jamais ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s