Le logo de la Ville de Paris ne peut pas être compromis

Tribelsi

Nous alertons régulièrement sur la stratégie des petits pas, adoptée par les islamistes et leurs allié.es, pour banaliser le voile et ses avatars.

Rappelons-le, le voile est tout sauf un accessoire de mode, comme d’aucun.es voudraient nous le vendre. Il reste l’instrument visible de la banalisation de la soumission des femmes à des injonctions religieuses et communautaires.

Or, il semblerait qu’à son tour, la Mairie de Paris soit tombée dans le panneau.

Voir le logo de la Mairie de Paris associé à la campagne d’une association, représentée sur son affiche notamment par Madame Attika Trabelsi (*1), connue pour sa défense du voile, son dénigrement des féministes laïques et universalistes et sa proximité avec les Indigènes de la République (*2), nous interpelle.

Le projet porté par l’association et objet de la campagne d’affichage, n’est pas en cause, mais l’association choisit ses représentants et doit l’assumer. Au vu de cette affiche qui cautionne l’avatar du voile à la mode « indigéniste » (*2), nous nous demandons si la Mairie de Paris a perdu la maîtrise de son image.

En conclusion, nous apprécierions que le logo de la Ville de Paris qui revendique l’émancipation des femmes, ne soit pas associé à des personnes qui en défendent une vision relativiste. Le risque étant de passer pour le dindon d’une mauvaise farce.

Les VigilantEs

 

1 : Télévision publique et privée, relais de la propagande islamiste : https://vigilantes2015.wordpress.com/2017/01/10/television-publique-et-privee-relais-de-la-propagande-islamiste/

2 : Parti des Indigènes de la République PIR

3 : La « mode pudique » des nouvelles bigotes !

http://www.prochoix.org/wordpress/?p=1088

4 : Lallab, laboratoire du féminisme islamiste http://www.ikhwan.whoswho/blog/archives/11198

5 : Il ne saurait y avoir de féminisme d’orient ou d’occident http://www.liberation.fr/debats/2016/09/21/il-ne-saurait-y-avoir-de-feminisme-d-orient-ou-d-occident_1505367

Publicités