Affaire #MILA Revue de presse féministe et laïque

droit au blasphèmeCette triste affaire est révélatrice de notre époque. Elle mêle :

  • la violence des réseaux sociaux : phénomène de meute,  propension à la diffamation, à la menace, avec des conséquences dramatiques pour les personnes incriminées, 
  • le sexisme et la hargne de dragueurs harceleurs,
  • l’homophobie ou plus exactement dans ce cas, la lesbophobie, qui frappe toujours et plus durement encore les plus jeunes,
  • la dérive idéologique des associations LGBT et féministes,
  • le manque de connaissance et de compréhension des textes et des principes fondateurs de notre République laïque, même chez les plus hauts représentants de l’état, même dans l’appareil judiciaire.

Mila n’a que 16 ans, elle est lesbienne et elle a déclaré détester les religions, l’islam comme les autres, alors qu’elle rembarrait vertement sur Internet, un dragueur qui se trouve être musulman. C’en était trop, en quelques lignes, elle était devenue une cible à harceler, à menacer. Les informations sur sa vie privée et familiale ont été livrées en pâture ; elle et les siens sont menacés et vivent sous protection policière. Entre autres conséquences,  elle ne peut plus se rendre au lycée. Il faut lui trouver un autre établissement. Et ça se passe en France.

Des enquêtes menées auprès de ses anciens camarades de lycée révèlent qu’ils ne sont pas #Mila ; ils n’expriment aucune solidarité bien au contraire car selon eux, Mila l’aurait bien cherché. Voici qui nous renseigne sur la mentalité de nos jeunes qui grandissent dans le respect des religions et du communautarisme bien plus que dans le respect des filles et de l’orientation sexuelle. Rejeter une religion, serait impardonnable, en revanche, un lourdaud peut draguer et harceler une jeune lesbienne sur Internet, ce n’est pas bien grave. Il est musulman, elle rejette l’islam, c’est très grave ; elle, est menacée de mort, ce n’est pas un problème. Comment en est-on arrivé là ? Quelle éducation reçoivent ces jeunes de leurs parents ? Et les enseignants, ont-ils renoncé à expliquer la laïcité, à relativiser les croyances, à les positionner là où elles doivent être, c’est-à-dire dans la vie privée des croyants ?

Les associations LGBT si promptes à monter au créneau habituellement et à se faire entendre dans les médias sont aux abonnés absents ou presque. Des réactions seulement sur Twitter, de Stop homophobie et de SOS homophobie qui soutient Mila mais en affirmant que «  rien ne justifie non plus qu’on instrumentalise ce cyberharcèlement pour exprimer une haine raciale ». Un soutien sincère ne souffrait aucun mais, et confondre la critique d’une religion, qualifiée d' »islamophie » avec le racisme, est lamentable.
Ce n’est pas très étonnant, le mouvement LGBT est tombé dans le relativisme culturel depuis un moment, ses priorités vont aux spécificités et divisions communautaires, religieuses et racialistes, avant l’universalisme.

Quant aux associations féministes, mises à part les trois mêmes : Libres Mariannes, Ligue du Droit International des Femmes et Regards de Femmes, ou le Réseau des VigilantEs, elles se sont au mieux discrètement exprimées, au pire, tues avec acharnement. Tout juste, des réactions Twitter, du collectif féministe #NousToutes : «Rien ne justifie les violences. Point à la ligne. » Mais encore ?  Et de Osez le féminisme qui apporte son soutien à Mila, réaffirmant le «droit à critiquer les religions, patriarcales et misogynes», toutefois, l’association pointe surtout la responsabilité des plateformes comme Twitter dans les campagnes de haine en ligne. C’est un peu court. Quand elles ne sont pas relativistes et essentialistes, comme beaucoup de groupes issus des « nouveaux féminismes », les associations féministes craignent de compromettre leurs fragiles alliances avec des groupes qui n’ont de féministe que le nom, alors elles sélectionnent soigneusement leurs soutiens. Les associations universalistes seules défendent les droits de toutes les femmes et des minorités sexuelles, mais peu sont subventionnées pour ça.

Plus globalement, au plan politique, quand Mme Belloubet a déclaré que « l’insulte à la religion est une atteinte à la liberté de croyance », elle a fait la démonstration de l’immense confusion qui règne parmi les politiques sur les questions de laïcité et de la place du religieux dans une République laïque. Le droit au blasphème n’existe pas en droit français. Nicole Belloubet a fini par s’en souvenir et s’est en fin de compte rachetée, un peu tard, mais honorablement.

Au plan juridique, il faut retenir que le procureur de la République de Vienne a d’abord ouvert une enquête contre Mila pour provocation à la haine, qui sera classée sans suite, avant une seconde enquête contre les auteurs des menaces. Comme s’il pouvait y avoir une confusion entre injurier des religions et injurier des croyants. Les croyances sont critiquables et de toutes les manières possibles, même les plus outrancières et caricaturales, les croyants eux doivent être respectés. Il est tout de même inquiétant de constater que la loi Pleven de 1972 et ses déclinaisons pénales peuvent être si mal interprétées. La loi combat clairement l’incitation à la haine ou à la discrimination, l’injure et la diffamation, à raison de la religion, de l’origine ethnique, de l’orientation sexuelle, etc., des personnes. Elle n’a jamais protégé des dogmes mais bien des personnes. Et ça fait toute la différence car dans le cas inverse, elle empêcherait purement et simplement la liberté d’expression. Les juges l’ont bien compris et la jurisprudence est constante, la critique même outrancière des religions n’a jamais jusqu’ici été confondue avec l’injure faite aux croyants. Le procureur a finalement conclu que « « l’enquête a démontré que les propos diffusés, quelle que soit leur tonalité outrageante, avaient pour seul objet d’exprimer une opinion personnelle à l’égard d’une religion, sans volonté d’exhorter à la haine ou à la violence contre des individus à raison de leur origine ou de leur appartenance à cette communauté de croyance ».

Soulagement, car s’il en avait été autrement, le délit de blasphème était ré-introduit en droit français.

C’est un risque contre lequel, il nous faut toujours rester vigilant.es.

Christine Le Doaré pour les VigilantEs

 

Cette affaire est éclairante sur l’état de notre République laïque affaiblie sous les coups de boutoir du religieux. Ce n’est pas pour rien si elle a fait couler tant d’encre. Un nombre important d’articles, d’émissions radio, de plateaux TV s’en est suivi. Des prises de position remarquables, immédiates, d’autres indignes, d’autres encore sont très tardives et des silences resteront à jamais mémorables.

Certains textes/articles, des tweets également sont excellents, aussi avons-nous voulu avec les VigilantEs établir une revue de presse et une liste de quelques tweets significatifs. Ce n’est bien sûr pas exhaustif et nous remercions à l’avance les auteurs de textes ou de tweets que nous aurions oublié de nous en excuser. Nous avons choisi de mettre en avant les nombreux textes qui rappellent sans ambiguïté que le délit de blasphème n’existe pas en France.

Les VigilantEs

 

Revue de presse chronologique 

  1. Prises de position claires contre le délit de blasphème.
  • 23/01

Charlie Hebdo

« Menacée de mort pour avoir critiqué l’Islam »

Par Laure Daussy

https://charliehebdo.fr/2020/01/actualite/menacee-de-mort-pour-avoir-critique-lislam/

  • 25/01

Le JDD

TRIBUNE. L’avocat Richard Malka : « L’affaire Mila ou le triomphe de la peur »

Par rédaction JDD

https://www.lejdd.fr/Societe/tribune-lavocat-richard-malka-laffaire-mila-ou-le-triomphe-de-la-peur-3945509

  • 25/01

Comité Laïcité République

« POUR MILA, Pour le droit de critiquer toutes les religions » 

http://www.laicite-republique.org/pour-mila-pour-le-droit-de-critiquer-toutes-les-religions-clr-25-jan-20.html

  • 27/01

Revue des deux Mondes

« Mila, le délit de blasphème et la démission de la gauche »

Par Valérie Toranian

https://www.revuedesdeuxmondes.fr/mila-le-delit-de-blaspheme-et-la-demission-de-la-gauche/

  • 27/01

L’OBS

« Affaire Mila : où sont les voix de gauche ? »

Par Dominique Nora

https://www.nouvelobs.com/edito/20200127.OBS24023/affaire-mila-ou-sont-les-voix-de-gauche.html

  • 28/01

Mezetulle Blog-revue

« It hurts my feelings » : l’affaire Mila et le nouveau délit de blasphème

Par Catherine Kintzler

https://www.mezetulle.fr/it-hurts-my-feelings-laffaire-mila-et-le-nouveau-delit-de-blaspheme/

  • 28/01

Le Point (via AFP)

« Critiques contre l’islam : Schiappa s’en prend au délégué général du CFCM »

https://www.lepoint.fr/societe/critiques-contre-l-islam-schiappa-s-en-prend-au-delegue-general-du-cfcm-28-01-2020-2359939_23.php

  • 29/01

France Culture

Affaire Mila : « Les propos de Nicole Belloubet sont irresponsables et fondés sur une ineptie juridique »

Interview de Richard Malka  par Stanislas Vasak et Eric Chaverou

https://www.franceculture.fr/religion-et-spiritualite/richard-malka-les-propos-de-nicole-belloubet-sont-irresponsables-et-fondes-sur-une-ineptie-juridique

  • 29/01

FigaroVox

Affaire Mila: « Non, Madame Belloubet, injurier l’islam n’est pas une atteinte à la liberté de conscience ! »

Interview de Richard Malka par Paul Sugy

https://www.lefigaro.fr/vox/religion/richard-malka-non-madame-belloubet-injurier-l-islam-n-est-pas-une-atteinte-a-la-liberte-de-conscience-20200129

  • 30/01

Charlie Hebdo

« Affaire Mila : Faire peur pour faire taire »

Par Coco

https://charliehebdo.fr/2020/01/societe/laicite/affaire-mila-faire-peur-pour-faire-taire/

  • 30/01

Libération

Affaire Mila : «Il est bon que le parquet réaffirme une grande valeur constitutionnelle»

Par Julie Brafman

https://www.liberation.fr/france/2020/01/30/affaire-mila-il-est-bon-que-le-parquet-reaffirme-une-grande-valeur-constitutionnelle_1776235

  • 30/01/

LICRA

« La loi protège les individus, pas les dogmes »

Par Mario Stasi

https://www.licra.org/la-loi-protege-les-individus-pas-les-dogmes

  • 31/01

L’Express

Affaire Mila : « Nous paierons cher cette lâcheté »

Collectif – Par Elisabeth Badinter, Elisabeth de Fontenay, Marcel Gauchet, Jacques Julliard, Jean-Pierre Le Goff

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/affaire-mila-nous-paierons-cher-cette-lachete_2116892.html

  • 31/01

FigaroVox

« De l’affaire Mila à l’affaire d’État »

Par Benjamin Sire

https://www.lefigaro.fr/vox/politique/de-l-affaire-mila-a-l-affaire-d-etat-20200131

  • 31/01

L’aurore – La République que nous voulons

« La liberté, mais… », disent-ils

Par Gilles Clavreul et Jean Glavany

https://www.laurorethinktank.fr/note/la-liberte-mais-disent-ils/

  • 01/02

Marianne

« Affaire Mila : je suis blasphème »

Par Caroline Fourest

https://www.marianne.net/debattons/editos/affaire-mila-je-suis-blaspheme

  • 01/02

Communiqué Libres Mariannes, Ligue du Droit International des Femmes, Regards de Femmes

« Affaire Mila, comment faire entendre notre voix de féministes universalistes et laïques ? « 

http://www.ldif.asso.fr/?theme=laicite&n=975

  • 02/02

Le Monde idées

« L’affaire Mila porte aussi un enjeu autour de la liberté d’expression et de création »

Par Michel Guerrin

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/01/31/l-affaire-mila-porte-aussi-un-enjeu-autour-de-la-liberte-d-expression-et-de-creation_6027866_3232.html

  • 03/02

Marianne

« Ni Mila ni Charlie : pour Ségolène Royal, la lâcheté plutôt que la laïcité »

Par Hadrien Mathoux

https://www.marianne.net/politique/ni-mila-ni-charlie-pour-segolene-royal-la-lachete-plutot-que-la-laicite

  • 03/02

France Inter

« Ségolène Royal « n’est pas Mila » : qu’est-ce que cela veut dire ? »

Edito Thomas Legrand

https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-politique/l-edito-politique-03-fevrier-2020

  • 03/02

Revue des deux Mondes

« Le pénis est-il l’avenir du féminisme ? »

Par Valérie Toranian

https://www.revuedesdeuxmondes.fr/le-penis-est-il-lavenir-du-feminisme/?fbclid=IwAR1YKwtxUfwxU3SFMgKACgW-b4dR-LGMLcBumffXgWMIeRDed3vVvOtTh7E

  • 04/02

Le Monde

« Les harceleurs de Mila mettent en cause la liberté d’expression, la laïcité et le droit à l’éducation »

Collectif

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/04/les-harceleurs-de-mila-mettent-en-cause-la-liberte-d-expression-la-laicite-et-le-droit-a-l-education_6028397_3232.html

  • 04/02

Le Point

« Affaire Mila : la gauche éteint les Lumières »

Par Brice Couturier

https://www.lepoint.fr/editos-du-point/brice-couturier-affaire-mila-la-gauche-eteint-les-lumieres-04-02-2020-2361095_32.php

  • 04/02

Libération

« Mila, son droit au blasphème, tout ça, tout ça… « 

Par Luc Le Vaillant

https://www.liberation.fr/debats/2020/02/03/mila-son-droit-au-blaspheme-tout-ca-tout-ca_1777008

  • 04/02

Le Monde

« Avec l’affaire Mila, un vent mauvais s’abat sur la liberté d’expression »

Par Gwénaële Calvès

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/04/gwenaele-calves-avec-l-affaire-mila-un-vent-mauvais-s-abat-sur-la-liberte-d-expression_6028318_3232.html

  • 05/02

Mezetulle Blog-revue

« L’affaire Mila et la réintroduction du délit de blasphème en droit français »

par J.-E. Schoettl

https://www.mezetulle.fr/laffaire-mila-et-la-reintroduction-du-delit-de-blaspheme-en-droit-francais-par-jes/

  • 05/02

Le Point

« Face à Mila, une conspiration de la lâcheté »

Par Zineb El Rhazoui

https://www.lepoint.fr/editos-du-point/sebastien-le-fol/zineb-el-rhazoui-face-a-mila-une-conspiration-de-la-lachete-05-02-2020-2361378_1913.php

  • 06/02

Le Journal de Montréal

« Mila, la France et le blasphème »

Par Mathieu Block-Côté

https://www.journaldemontreal.com/2020/02/06/mila-la-france-et-le-blaspheme

  • 07/02

Libération

« Mila et le maelström »

Par Laurent Joffrin

https://www.liberation.fr/politiques/2020/02/07/mila-et-le-maelstrom_1777609

– 08/02

Charlie Hebdo

Richard Malka : « La justice a réaffirmé le droit absolu au blasphème »

Par Natacha Devanda

https://charliehebdo.fr/2020/02/politique/richard-malka-la-justice-a-reaffirme-le-droit-absolu-au-blaspheme/

– 08/02

Sud Ouest

Affaire Mila : Bernard Cazeneuve défend la liberté d’expression

Par Hervé Chassain

https://www.sudouest.fr/2020/02/08/affaire-mila-bernard-cazeneuve-defend-la-liberte-d-expression-7169826-710.php

– 10/02

Médiapart 

Je suis Mila 

2. Il y a aussi eu un nombre incalculable d’articles factuels dans la presse nationale et régionale. En voici une courte sélection :

  • 29/01

Le Monde

L’affaire Mila expliquée : insultes contre l’islam, menaces contre une lycéenne et réaction politique « maladroite »

Par Mattea Battaglia et Charlotte Herzog

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/01/29/affaire-mila-la-ministre-de-la-justice-accusee-de-vouloir-legitimer-le-blaspheme_6027715_3224.html

  • 30/01

Le Parisien

« Liberté d’expression, harcèlement… Cinq questions pour comprendre l’affaire Mila »

http://www.leparisien.fr/societe/affaire-mila-cinq-questions-pour-comprendre-la-polemique-30-01-2020-8248578.php

  • 01/02

FranceInfo

« Dix jours après ses critiques contre l’islam, la jeune Mila ne peut toujours pas retourner dans son lycée »

https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/religion-laicite/dix-jours-apres-ses-critiques-contre-l-islam-la-jeune-mila-ne-peut-toujours-pas-retourner-a-son-lycee_3808463.html

  • 07/02

Le Parisien

Affaire Mila : pour ses anciens camarades, «elle n’aurait jamais pu revenir au lycée»

Par Aurélie Sipos

http://www.leparisien.fr/societe/affaire-mila-pour-ses-anciens-camarades-elle-n-aurait-jamais-pu-revenir-au-lycee-07-02-2020-8255418.php

  • 09/02

Le Point

Affaire Mila : « Qu’elle ne compte pas sur nous ! »

Par Marion Cocquet

https://www.lepoint.fr/societe/affaire-mila-qu-elle-ne-compte-pas-sur-nous-08-02-2020-2361800_23.php

– 12/02

Le Monde 

Macron sur l’affaire Mila : « La loi est claire : nous avons droit au blasphème, à critiquer, à caricaturer les religions »

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/12/affaire-mila-emmanuel-macron-reaffirme-le-droit-au-blaspheme_6029272_3224.html

 

2. Bien entendu, il y a aussi eu un nombre d’articles contre Mila et en réalité, pour le droit au blasphème.

Nous ne leur ferons pas de publicité et nous contenterons de parler que de la prise de position d’Ibrahim Maalouf  qui met sur le même plan un pédocriminel et une adolescente menacée de mort :

  • Le Figaro

« Affaire Mila, pour Ibrahim Maalouf, les défenseurs de la lycéenne sont aussi coupables que ceux de Matzneff «

Par  Erwana Le Guen

https://www.lefigaro.fr/culture/affaire-mila-pour-ibrahim-maalouf-les-defenseurs-de-la-lyceenne-sont-aussi-coupables-que-ceux-de-matzneff-20200203

 

Un Billet radiophonique

  • 27/01

France Inter – Le Billet de Sophia Aram

« Dieu et ses followers »

https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-sophia-aram/le-billet-de-sophia-aram-27-janvier-2020

 

Une sélection choisie de Tweets