Merci Marceline

640_marceline_loridan-ivens_maxnewsworldfour005355Les VigilantEs s’associent aux hommages rendus à Marceline Loridan-Ivens, cinéaste et écrivaine, rebelle et combattante toujours.

Rescapée d’Auschwitz-Birkenau et des marches de la mort, amie indéfectible de Simone Veil, elle a porté jusqu’à ses derniers jours, sa voix contre le racisme et l’antisémitisme, d’où qu’ils viennent.

Signataire du manifeste des 343, c’était une féministe universaliste de la première heure.

Nous veillerons à perpétuer son combat pour les valeurs universelles du féminisme et de la laïcité.

Les VigilantEs

42058810_10215107140005366_5704661264324624384_n

 

Publicités

Transcription intervention des VigilantEs à « Toujours Charlie ! »

Laurent Bouvet – Printemps Républicain, Inna Shevchenko des Femen, Christine Le Doaré des VigilantEs

Les VigilantEs ont participé à la Journée « Toujours Charlie » organisée aux Folise Bergères par le Printemps Républicain, Le Comité Laïcité République et la LICRA,  le samedi 6 janvier 2018.

Avec Inna Shevchenko des FEMEN et Émilie Frèche écrivaine, Christine Le Doaré, l’un des portes paroles des Vigilantes, ont formé la table ronde : « Des féministes toujours Charlie ! »

Ci-dessous, une retranscription assez fidèle des propos tenus par Christine pour les Vigilantes :

Les VigilantE,  présentation

« Lors du 8 mars 2015, Journée Internationale de lutte pour les Droits des Femmes, avec des féministes historiques, nous avons organisé le soutien de Frédérique Calendra. La Maire du 20ème refusait qu’au nom de la Mairie soient proposés des évènements ne donnant la parole qu’à des personnalités ou groupes relativistes, racialistes proches du PIR telles que Christine Delphy, Rockaya Diallo, etc.

A cette occasion nous avons mesuré la nécessité de disposer d’un réseau pour amplifier une parole féministe universaliste, nous avons alors lancé les VigilantEs. Nous animons notamment un blog du même nom, et sommes actives sur les réseaux sociaux.

Comme beaucoup, nous faisions le constat :

  • De l’ampleur des replis identitaires et communautaires, de la montée des intégrismes religieux, toujours dangereux pour les libertés, les droits humains, en particulier des femmes.
  • Du dévoiement des fondamentaux du féminisme par de nouveaux groupes qui se prétendent « féministes » alors qu’ils ne font que relativiser et aménager l’oppression des femmes, selon des principes culturels et religieux archaïques et patriarcaux.

Féministes laïques et universalistes, nous sommes solidaires des femmes du monde entier, en particulier de celles qui se battent contre le fondamentalisme islamique et en payent le prix fort.

Nos « féministes relativistes » les ignorent, par exemple, elles sont muettes face au « WhiteWednesday » des femmes iraniennes qui chaque mercredi, au péril de leur vie, affichent un voile blanc. J’en profite pour préciser que les médias occidentaux ont crié victoire un peu vite, en relayant l’information que les femmes iraniennes qui ne portent plus le Hijab correctement ne seraient plus emprisonnées, certes, néanmoins elles seront forcées de suivre des cours islamiques, le port du hijab reste donc bien une obligation en Iran.

Pourquoi les VigilantEs sont-elles Charlie ?

« Il y a eu des voix de féministes parmi celles qui se sont élevées pour dire « Je ne suis pas Charlie… ». Elles ont prétendu que Charlie Hebdo était sexiste, raciste et « islamophobe ».

Alors,  sexiste Charlie ? Parfois peut-être. Dans une société en prise à la domination masculine, tout le monde peut se surprendre à l’être.

Mais l’engagement de Charlie contre l’exploitation des femmes (prostitution/GPA), contre le sexisme des religions et des traditions (excision, mariage forcé, des mineures,…), contre le voile islamique symbole de  soumission, marqueur d’un apartheid genré, tout ceci, en fait un allié incontestable des féministes.

Nous y lisons régulièrement des textes en faveur de l’émancipation des femmes, nous avons adoré le dessin de Charb en réponse aux 343 salauds !

 

 

 

Les Unes sur la liberté d’avorter, la fête des mères « Vive la pilule », la GPA – un couple et une esclave,

 

 

 

 

ne nous ont pas échappé non plus et nous savions notamment Charb et Gérard Biard pro-féministes et abolitionnistes de la prostitution.

Les religions et leurs adeptes ne sont pas opprimés en France ni en Europe ; en revanche, les religions servent toujours à contrôler les femmes, restreindre leur liberté, droits reproductifs et sexuels, ce qui pour les féministes universalistes que nous sommes, constitue un  problème majeur dans une République qui vise l’égalité entre les femmes et les hommes.

 

 

 

Les terroristes islamistes sont des ultra-machistes, sont ce que les sociétés patriarcales produisent de pire. Pourtant, de prétendues féministes n’ont pas hésité à signer un texte « Je ne suis pas Charlie ». Dans ces conditions, il n’est pas étonnant qu’elles relativisent les viols de Cologne et pensent à élargir les trottoirs de la Chapelle pour empêcher les agressions sexistes et sexuelles !

Les courageux humoristes de Charlie ont jusqu’au bout tenu à remplir leur mission d’aiguillon des consciences et parce que nous VigilantEs, sommes des féministes laïques et universalistes, nous sommes et serons toujours Charlie !  »

 

Le lien pour revoir l’intervention de Christine Le Doaré des VigilantEs :

https://www.pscp.tv/w/bSdf8jFZTEVKbmdka3pZRU58MWt2S3BrWHlvd1F4RfJQw_mw-97AtS85N-rH4DDJtA2WxgNd2VZ2md88FxRL

Le Lien pour revoir toutes les vidéos de la journée :

https://www.facebook.com/ToujoursCharlie/

 

 

 

 

PODCAST « DÉBAT DU JOUR » Un féminisme ou des féminismes ?

Pour écouter le débat auquel participait les VigilantEs :

http://www.rfi.fr/emission/20160929-feminisme-feminismes?ns_campaign=reseaux_sociaux&ns_source=twitter&ns_mchannel=social&ns_linkname=emission&aef_campaign_ref=partage_user&aef_campaign_date=2016-09-29

« La polémique sur le burkini a occupé l’espace médiatique tout le mois d’août. Outre la question de l’interdiction de ce maillot de bain intégral, de la médiatisation du phénomène, la polémique a aussi posé la question de la place de la femme dans l’espace public. Comme le voile, le maillot de bain intégral a donc poussé des militantes des droits de la femme à se questionner, se positionner, et toutes n’ont pas eu la même réponse.

Pour en débattre

– Chahla Chafiq, écrivaine et sociologue iranienne – Dernier ouvrage, «Demande au miroir», Éditions L’Âge d’Homme, 2015

– Christine Le Doaré, féministe, juriste et blogueuse – Co-fondatrice du réseau féministe et laïque « Les vigilantes »

– Hanane Karimi, féministe musulmane, doctorante en Sciences sociales à l’Université de Strasbourg. »

Pétition- CSA : rappelez à FR3 et F. Info l’éthique, le respect des victimes et des droits des femmes

MERCI pour votre action ! Plus de 12 000 signatures. La pétition a été adressée au CSA le 27 septembre. Nous attendons sa réponse.

Signez !  

http://www.mesopinions.com/petition/autres/csa-rappelez-fr3-france-info-ethique/24982

 

CSA : rappelez à FR3/France info l’éthique, le respect des victimes et des droits des femmes !

Auteur : Les VigilantEs

Créé le 19/09/2016

À l’attention : du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel

Le 15 septembre 2016, France Info a diffusé une vidéo intitulée d’abord « Nice : « le dialogue impromptu entre une femme en niqab et une touriste en colère sur la promenade des Anglais »(1), puis mise en ligne sur youtube sous le titre : « Nice : mots pour maux »(2).
Cette vidéo montre une femme portant niqab, en train de déposer sur la Promenade des Anglais une gerbe de fleurs à la mémoire des victimes de l’attentat de Nice, puis une discussion entre cette femme et une touriste.
Alertées par les tweets de Françoise Laborde, ancienne présentatrice du JT de France2,  et l’article d’Annabel Benhaiem(3) publié sur le Huffington Post, les VigilantEs(4) s’indignent à leur tour.
Après quelques recherches nous apprenons que cette femme, Stéphanie Lecuyer,  est une militante pro-niqab avérée,  connue dans la presse depuis 2014.  De plus,  elle était accompagnée d’un homme qui se révèle être Rachid Nekkaz, l’homme qui paie les amendes des femmes en niqab verbalisées en conformité à la loi du 11 octobre 2010.
Or, ni la touriste interviewée, ni les spectateurs ne sont prévenu.e.s de l’identité de ces deux personnes suscitées et qui avaient été sollicitées par la journaliste dans le cadre d’un reportage programmé par France 3 pour le mois d’octobre, sur  la loi interdisant le voile intégrale.
Pendant quelques minutes, nous assistons à une discussion au cours de laquelle la dame en niqab tente de faire admettre à une touriste choquée par son accoutrement dans ce décours macabre, qu’il faut respecter le niqab. La chaîne parlera d’abord d’un échange d’abord « musclé » puis de « dialogue apaisé ».
Outre que le procédé journalistique de mise en scène d’une « rencontre fortuite » s’avère être une imposture, cette provocation téléguidée qui vise à faire apparaître sur les lieux d’un massacre, une femme arborant le même uniforme que celui revendiqué par les terroristes islamistes ici et dans le monde, est une insulte aux victimes du terrorisme, aux survivant.es et à leurs proches.
De plus, le discours victimaire de cette femme portant niqab, dans ce lieu de recueillement, est une insulte à toutes les femmes massacrées ou pourchassées dans le monde parce qu’elles refusent cet uniforme-étendard mortifère, symbole de l’infériorité du statut des femmes.
Les VigilantEs (4) et  les signataires de la pétition vous demandent d’intervenir au plus vite afin de mettre fin sur les chaînes publiques, à cette pratique journalistique qui relève :
–          du bidonnage journalistique et de la manipulation de l’opinion plutôt que de l’information,
–          d’une propagande pour la banalisation d’un uniforme mortifère pour les femmes et contraire à nos valeurs républicaines,
plutôt que du débat.

(1)     Video sur le site de France Info  http://bit.ly/2cBQ1x2
(2) video sur Youtube https://youtu.be/aWOs_DTdGvI
(3)Article d’Annabel Benhaiem    http://www.huffingtonpost.fr/2016/09/16/francoise-laborde-reportage-france-info_n_12047026.html
(4) Les VigilantEs  https://vigilantes2015.wordpress.com/

CHARTE des VigilantEs

Egalité, Emancipation, Laïcité 

 

Les droits et libertés des êtres humains, à fortiori des femmes, ne sont garantis que par des systèmes démocratiques.

Notre République laïque est certes imparfaite, mais elle est indéniablement porteuse de valeurs d’égalité et d’émancipation,  quand elle organise la séparation des affaires religieuses et citoyennes.

Les  religions, en cimentant le patriarcat, justifient la domination masculine et la répression des minorités sexuelles.  Elles ont évolué différemment à travers les siècles, mais, avec plus ou moins de détermination et de succès, elles induisent une soumission des femmes, leur instrumentalisation et plus encore,  le contrôle de leurs corps.

Il est impératif pour la démocratie, que les religions ne s’immiscent pas dans les affaires politiques et sociales de notre République, à fortiori sous leur forme radicale. Tous les intégrismes religieux sont des obscurantismes dangereux pour les femmes et la démocratie.

Les petites et grandes lâchetés, le clientélisme et les calculs électoralistes, le manque de courage et de rigueur intellectuelle n’ont fait que renforcer la montée de l’islamisme et de l’extrême droite.

Les crises économiques et environnementales ont engendré une crise des valeurs, instrumentalisée par des mouvements politico-religieux qui répondent qu’ils sont la solution. Ces mouvements idéologiques engendrent  des propagandes fondamentalistes qui font le lit du terrorisme partout dans le monde.

Qui peut encore minimiser les attaques du radicalisme religieux ?

Lorsqu’elles émanent des religions chrétiennes et juives, elles sont dénoncées et combattues par l’ensemble des forces démocratiques, de manière quasi unanime.

Lorsqu’elles émanent de courants musulmans, il se trouve des groupes, des politiques, pour les justifier au prétexte que l’Islam serait « la religion des opprimés de la colonisation ». Le salafisme s’est implanté depuis plus de vingt ans en France. Quiétiste ou pas, cet obscurantisme est dangereux pour les femmes et la démocratie.

L’affaire du Salon musulman de Pontoise, censé mettre « la femme musulmane à l’honneur »,  nous a aidé-es à mesurer la gravité de la situation. Une réunion publique où des prédicateurs, connus pour défendre le statut inférieur des femmes et appeler au viol conjugal, peuvent en toute impunité, tenir des discours moyenâgeux quant au rôle de la femme, n’est pas acceptable sur le territoire de la République. Les coups et menaces de viol et de mort proférés à l’encontre des FEMEN venues exprimer leur colère, révèlent le climat d’une extrême violence de ce type de réunion.

Après les attentats de Charlie Hebdo, de Tunisie, de Paris, Beyrouth, Tel Aviv, Bamako, Bruxelles, Ouagadougou et partout dans le monde, nous ne tolèrerons plus la moindre complaisance.

Nous, féministes laïques et nos alliés, décidons de nous organiser et de créer un réseau pour résister à la montée des intégrismes religieux obscurantistes et misogynes, d’où qu’ils viennent.

Nous refusons la domination masculine, les discriminations et violences de genre de toute nature, l’effacement, l’enfermement des femmes sous une tutelle. Nous revendiquons un féminisme universel et solidaire.

Nous réagirons et mobiliserons à chaque fois et tant que cela sera nécessaire.

Les fondatrices : Christine Le Doaré, Agnès Setton, Arlette Zilberg et toutEs les autres

Porte-parole :

Christine Le Doaré : cledoare@noos.fr

Arlette Zilberg : arlette20@orange.fr

10922735_10152721065928167_3284168519005793581_n