De Weinstein à Ramadan, conflagration universelle

acbd61059080b5651938ecc2c0e91391Le courage des actrices dénonçant Harvey Weinstein a permis de libérer la parole sur le harcèlement sexuel, et ce partout dans le monde. Avec une conséquence de taille, la mise en cause par d’autres femmes courageuses, de Tariq Ramadan. Depuis le 24 octobre, cet éminent islamologue, théologien, professeur à Oxford, est accusé d’agressions sexuelles et de viols.

Qu’y-a-t-il de commun entre ces deux hommes ? 

Ils ont usé de leur pouvoir pour obtenir des relations sexuelles  et ont violenté sinon violé des femmes. La justice est chargée de statuer sur les plaintes. Mais si ces deux hommes sont des violeurs présumés, voire des violeurs en série, Tariq Ramadan, lui, au-delà de son pouvoir financier, pèse très lourd au plan politique.

Depuis deux décennies des médias et des universitaires nous le présentent comme un intellectuel brillant, progressiste, séduisant,  portant le discours d’un islam modéré : 

  • ils balaient ses liens avérés avec le Qatar, pays bien connu pour esclavagiser bon nombre de ses immigré.es, pays où l’homosexualité  est punie de mort, où les femmes sont considérées telles des mineures, mais pays qui finance sa chaire à l’université d’Oxford !
  • ils négligent sa demande de « moratoire » sur la lapidation !
  • ils mettent de côté ses prêches sur les femmes adultères, sur la virginité avant le mariage, sur la hiérarchisation des sexes, ses demandes d’horaires non-mixtes dans les piscines, bref, tout sujet qui révèle son ultra conservatisme plutôt que son progressisme.

Une bonne partie des médias, en lui offrant complaisamment des tribunes, ont non seulement participé à faire de lui une idole, mais ont participé à répandre le poison du sexisme d’un prétendu « féminisme islamique » dans notre société !

Caroline Fourest, Antoine Sfeir auront beau démontrer dans  leur travaux l’imposture de la rhétorique d’un personnage étroitement lié à la confrérie des Frères musulmans, bien loin du progrès qu’il prétend incarner, rien n’y fera !

Il faut dire que les altermondialistes aussi lui ont déroulé le tapis rouge ! Invité aux Forums Sociaux Européens et Mondiaux, ils ont participé à lui fabriquer une image de théologien de la libération. A ce propos, la libération de qui ? Certainement pas des femmes ! Notons au passage, que chez les altermondialistes, la cause des femmes passe dans la colonne pertes et profits.

Mais le plus grave dans cette affaire, est de voir comment ce personnage s’est imposé dans le paysage féministe français ! Depuis quelques années, des mouvements se présentant comme « féministes islamiques » ont éclos. Leurs leaders vont même s’afficher avec Tariq Ramadan. Et tous nos islamo-gauchistes d’applaudir. Et nos médias, en particulier Médiapart et les Inrocks et Libération, mais aussi France Inter, France Culture, etc.,  d’adouber ces associations comme étant les « nouveaux féminismes » ! Une  imposture cautionnée par le « monde intellectuel ».

Alors bien évidemment, nous nous réjouissons que face aux accusations de viols, une partie de ses ami.es le lâchent. D’autres ont choisi opportunément le silence. Pour autant, si tous les violeurs sont des criminels qui hypothèquent la vie de leurs victimes et mettent en danger toutes les femmes, l’influence de Tariq Ramadan sur des pans entiers de notre société en fait un accusé particulier.

Notre combat politique contre les idées obscurantistes portées par Tariq Ramadan, ou par celui qui prendra sa suite pour représenter la pensée des Frères musulmans, continuera. Car restera le continuum entre hiérarchisation des sexes/violences faites aux femmes et une idéologie politico-religieuse.

Les VigilantEs,                          https://vigilantes2015.wordpress.com/

Publicités

Nice : une pression islamiste imbuvable !

Ce mercredi 8 juin 2016, premier jour du ramadan, une jeune femme, serveuse dans un bar niçois, a été agressée verbalement par deux individus, puis frappée au prétexte qu’elle avait servi de l’alcool*.

Cette agression ferait suite à des pressions exercées sur le propriétaire du bar pour qu’il ne serve pas d’alcool pendant le mois de ramadan.

Pour les VigilantEs, cette agression s’inscrit dans un contexte où :

  • la pression des islamistes sur les musulman.e.s ou toute personne originaire d’un pays de culture musulmane s’intensifie.
  • le ralliement de délinquants à l’idéologie islamiste n’est plus à prouver.
  • à Nice, des jeunes refusant la culture française, sont partis en Syrie via des filières djihadistes **.

A Nice, c’est une femme musulmane laïque refusant l’emprise des intégristes qui a pris cher !

Partout où les groupes intégristes radicaux tentent d’asseoir leur pouvoir, les femmes en sont les premières cibles.

En France, la loi de notre République laïque prime sur celle des religions. Obliger une femme à se soumettre aux lois de l’islam politique et ainsi la réduire à un statut d’infériorité est contraire au principe d’égalité de la République.

Les agresseurs qui ont tenté de contraindre par la violence physique une femme à se soumettre à cette idéologie doivent être jugés pour ce qu’ils sont : des criminels !

*http://www.lepoint.fr/faits-divers/nice-une-femme-agressee-pour-avoir-servi-de-l-alcool-pendant-le-ramadan-07-06-2016-2045121_2627.php#

**http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/complement-d-enquete-la-vie-en-apparence-paisible-dans-un-camp-de-jihadistes-francais-en-syrie_1478205.html