1er anniversaire de la révolution des iraniennes dévoilées !

Associations féministes françaises, pourquoi, en majorité, ignorez-vous les courageuses iraniennes dévoilées ?

Un an déjà que des iraniennes se battent contre le port obligatoire du hijab en Iran. Elles prennent tous les risques pour tenter de se libérer du joug religieux et patriarcal qui les opprime. 

Elles sont inquiétées, menacées, agressées, emprisonnées dans un quasi silence occidental. La plupart des associations féministes les ignorent et préfèrent s’intéresser aux « nouveaux féminismes » identitaires, communautaires, indigénistes et autres  qui trouvent tous les moyens de nous vendre le port du voile islamique, comme s’il s’agissait d’un progrès, d’une libération !

Ces femmes iraniennes les « Girls of the street revolution « inspirées par Vida Movahed, la première femme iranienne à avoir brandi un voile blanc juchée sur une armoire électrique, se battent avec courage pour leur émancipation, aussi pour les femmes du monde entier, alors que les mouvements féministes occidentaux ne les soutiennent pas ou si peu. C’est une faute que l’histoire n’oubliera pas.

Le Code pénal iranien par son article 638 condamne d’une peine de dix jours à deux mois d’emprisonnement les femmes qui ne portent pas de voile islamique dans l’espace public. Des dizaines de femmes ont été arrêtées et détenues ; plusieurs comme Maryam Shariatmadari et Shaparak Shajarizadeh sont emprisonnées. 

Pourtant, sans faillir et malgré tous les risques encourus, des iraniennes rejoignent chaque mercredi #MyStealthyFreedom et les autres jours #WalkingUnveiled,  lancés par la journaliste iranienne Massih Alinejad,  en postant les photos et vidéos de leur apparition tête nue, dans l’espace public. 

Les VigilantEs, à l’instar d’autres militant.e.s laïques et féministes universalistes soutiennent les « filles de la révolution de rue »  qui luttent contre l’obscurantisme politico-religieux, pour l’émancipation des femmes et pour l’égalité femmes-hommes. Nous appelons les mouvements féministes à se mobiliser pour organiser un soutien international indispensable face à la brutalité des milices de vertu et des « gardiens de la révolution », face à l’arbitraire des mollahs, ayatollahs et des juges iraniens.

#MyStealthyFreedom
#WhiteWednesdays
#WalkingUnveiled 
Les VigilantEs

 

Publicités

Rassemblement de soutien aux iraniennes en lutte contre le voile islamique obligatoire !

vida-nargesLes VigilantEs appellent à manifester en soutien aux femmes iraniennes jeudi 15 février à PARIS. A 13h devant l’ambassade d’Iran, 4 Avenue d’Iéna, 75016 Paris. Ensuite, le rassemblement se dirigera  vers le Trocadéro.

En effet, depuis le début, nous soutenons les femmes iraniennes qui, au péril de leur liberté,  ont lancé cette action de libération.

Les VigilantEs considèrent que le voile islamique est un instrument religieux et patriarcal de soumission des femmes. Depuis des semaines, de courageuses femmes iraniennes ont retiré leur tenue islamique dans l’espace public et brandi en grimpant sur un édifice public, un voile blanc au bout d’un bâton. En occident, nous avons été peu nombreuses et nombreux à relayer cette action, jusqu’à ce que les médias daignent enfin la couvrir. Une fois de plus, les femmes iraniennes font la démonstration que là-bas comme partout, l’émancipation des femmes n’est pas du côté du religieux ou du communautarisme, ni du relativisme culturel, mais de l’universelle aspiration à l’égalité des droits et à la liberté inconditionnelle.

L’Appel à manifester est coordonné par la CLEF (Coordination Française du Lobby Européen des Femmes) pour les réseaux ou associations  : Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie-LFID, Ligue du Droit International des Femmes, Les Vigilantes, Regards de Femmes, Mouvement pour la Paix et contre le terrorisme et autres…

 

L’APPEL À MANIFESTER EN SOUTIEN AUX FEMMES IRANIENNES

La protestation contre le port du voile obligatoire, imposé par le régime islamique en Iran dès son arrivée au pouvoir il y a 39 ans, n’est pas récente.

Dès 1979, les femmes iraniennes sont descendues, par milliers, dans les rues de Téhéran pour protester contre le voile obligatoire. Pendant quatre décennies, un nombre important d’Iraniennes résistent au régime islamique tous les jours et de manières différentes. Elles n’ont pas cessé de contester le port du voile obligatoire et les codes vestimentaires exigés par les ayatollahs malgré les répressions, les persécutions et les arrestations.

Depuis décembre 2017, des milliers d’Iraniennes bravent à nouveau cette obligation en ôtant leur voile dans l’espace public. Certaines d’entre elles ont  été arrêtées et emprisonnées.

Des nouvelles alarmantes nous arrivent chaque jour d’Iran, le régime islamique menant une répression féroce contre les femmes qui se révoltent et les manifestants -dont une majorité de jeunes- qui s’insurgent contre l’Etat théocratique et des conditions de vie socio-économiques insupportables.

En soutien et solidarité avec les Iraniennes et les Iraniens qui risquent leur vie en revendiquant leurs droits les plus élémentaires, la Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes – CLEF et son association membre, la Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie-LFID, appellent à une manifestation avec le Mouvement pour la Paix et Contre le Terrorisme le jeudi 15 février à 13h devant l’ambassade d’Iran, 4 Avenue d’Iéna, 75016 Paris. Nous marcherons vers le Trocadéro. Fin du rassemblement à 16h.

Soyons nombreuses et nombreux! Munissez-vous d’un bâton et d’un chiffon blanc si possible.

Vous trouverez ci-joint un communiqué de presse.

CLEF – Coordination française pour le Lobby Européen des Femmes
6, Rue de la Rochefoucauld
75009 Paris
Tél. : 01 55 50 45 64
Email : clef.femmes@gmail.com
site Internet : www.clef-femmes.fr